Description du projet

DANSE – PROFESSIONNEL.L.E.S

masterclass

Maud Le Pladec & Simon Feltz

sam. 18 juin – 10h-12h30

durée 2h30

Plein tarif 8€ – Tarif réduit 6€ – Groupe/Jeune 5€ – Carte Manuf’ 6€ – Carte Manuf’ réduit 5€

La Manufacture CDCN

Manufacture de chaussures – Bordeaux

Saison après saison le programme de masterclass proposé par les artistes programmé·e·s à La Manufacture CDCN s’étoffe. Les participant·e·s se font plus nombreux·ses. Ces temps de pratique pour danseur·euse·s expérimenté·e·s au contact de chorégraphes aux univers esthétiques variés, constituent autant d’occasions de traverser des matières particulières, et de se frotter quelques heures à la spécificité de ces créateur·ice·s

programme de toutes les masterclass 2021-22

> Maud Le Pladec avec le compositeur Pete Harden ont travaillé autour de la Symphonie inachevée de Schubert pour en extraire une série de variations chorégraphiques et musicales. Dans une nouvelle démarche où danse et musique dialoguent sans cesse, Maud Le Pladec propose une série de variations autour d’un même thème chorégraphique jusqu’à en épuiser la forme. Pour cette masterclass, Maud Le Pladec et Simon Feltz, interprète de Twenty-seven perspectives, proposent en duo d’aborder les principes de composition du premier mouvement de la pièce.

MAUD LE PLADEC
Après avoir suivi la formation exerce au Centre chorégraphique national de Montpellier, Maud Le Pladec est interprète pour plusieurs chorégraphes comme Georges Appaix, Loïc Touzé, Mathilde Monnier, Mette Ingvartsen ou encore Boris Charmatz. En 2010, elle crée sa première pièce Professor (prix de la Révélation Chorégraphique du Syndicat de la Critique), premier volet d’un diptyque autour de la musique de Fausto Romitelli puis en 2011, elle créé le second volet : Poetry. En 2013, Maud Le Pladec est lauréate du programme Hors les Murs de l’Institut français et effectue une recherche à New York sur le courant de la musique post-minimaliste américaine qui donnera naissance à Democracy avec l’Ensemble TaCtuS et Concrete avec l’Ensemble Ictus. En 2015, elle initie un nouveau cycle de créations autour de la parole donnée aux femmes en co-créant Hunted avec la performeuse new-yorkaise Okwui Okpokwasili. En 2016, elle travaille à l’Opéra national de Paris sur Eliogabalo avec le metteur en scène Thomas Jolly et sous la direction musicale de Leonardo Garcia Alarcon. Parallèlement, Maud Le Pladec est artiste associée à La Briqueterie – CDCN du Val de Marne. Depuis janvier 2017, elle succède à Josef Nadj et dirige le Centre chorégraphique national d’Orléans. Elle a créé depuis Borderline avec le metteur en scène Guy Cassiers, le solo Moto-Cross , Je n’ai jamais eu envie de disparaître avec l’auteur Pierre Ducrozet et Twenty-seven perspectives pour le Festival Montpellier Danse 2018. En 2021, elle a présenté Static shot avec le CCN — Ballet de Lorraine, et counting stars with you (musiques femmes), une création dédiée au matrimoine musical.
SIMON FLETZ
Simon étudie la danse au Conservatoire National de Strasbourg puis au Jeune Ballet de l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower.

A la suite de sa participation au Monaco Dance Forum en 2010, Simon est engagé dans la compagnie américaine Alonzo King Lines Ballet. Il y danse plusieurs pièces du chorégraphe.

En janvier 2011, il rejoint le Ballet de l’Opéra National de Lyon. Durant cinq saisons, Simon dansera de nombreuses pièces telles que Tabula Rasa d’Ohad Naharin, Enemy in the Figure, Steptext, Work Within Work, One Flat Thing Reproduced de William Forsythe, Petite Mort, Un Ballo, One of a Kind et Heart’s Labyrinth de Jiri Kylian, Faces et Cendrillon de Maguy Marin, Channels Inserts de Merce Cunningham, M.G for the Movie de Trisha Brown, Sarabande et This Part in Darkness de Benjamin Millepied, Atvakabar Rapsodies de System Castafior, Tout Autour de Rachid Ouramdane, Ni Fleurs ni Ford Mustang de Christian Rizzo…

Depuis son départ de la compagnie fin 2015, Simon a joué dans des productions de Roméo Castellucci, Rachid Ouramdane, la Compagnie Les Mille Plateaux Associés, Petter Jacobsson et Tom Caley,Thomas Hauert, Miguel Guiterrez et Maud le Pladec.

Cette dernière l’engage comme assistant pour remonter sa pièce, 27 Perspectives, pour l’Ensemble Chorégraphique du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2020.
Depuis 2016, Simon initie ses propres projets chorégraphiques et co-écrit le duo 
Phase avec Karline Marion. Il crée Entre Deux Rives en 2017 et Abyme en 2018. Sa dernière création s’intitule Echo.

En relation avec la pièce Twenty seven perspectives