Description du projet

DANSE – RESTITUTIONS

G-sic + danse en amateur·ice & répertoire + avec le Conservatoire

sam. 4 juin 16h15 – 18h

env 1h45 – tout public

La manufacture de chaussures – Bordeaux

Marcher c’est déjà danser
Les élèves du cycle 2/1+2
Conservatoire de Bordeaux – Jacques Thibaud

Sous la houlette de leur enseignante, ce groupe de jeunes emprunte un chemin chorégraphique impulsé par l’expérimentation de l’Application À Danser (un des outils de médiation du réseau des CDCN). Ensemble, Ils et elles ont alors échafaudé une danse au fil de gestes et actions habituel·le·s détaché·e·s de leur contexte d’origine ou de leur objet. Iels nous montrent leur manière de se saisir du quotidien en ne conservant que l’essence même du mouvement pour construire leur propre danse.

De eux à nous
Les élèves du cycle 2 / 3+4 Conservatoire de Bordeaux – Jacques Thibaud

Cela commence par la participation à une master class, puis la découverte d’un spectacle et abouti à une forme empreinte de la texture de URGENCES de la Cie HKC. À leur tour, iels insvestissent le plateau pour nous livrer une création collective au croisement de l’implication de chacun ; à leur tour, iels mêlent danse et prise de parole dans le plaisir de la communauté et la libération individuelle.

G-SIC

Cette année, le Groupe Spécial d’Immergence Chorégraphique livre le fruit d’une expérience nourrie d’une traversée dans l’univers de Lara Barsacq.  Depuis la découverte de « Ida, don’t cry my love » et « Fruit tree », à l’histoire des ballets russes, en passant par l’exploration du processus de création de la chorégraphe, chacun et ensemble, iles se frottent à un mouvement qui brouille les pistes entre archives, fictions, incarnations et documentaire.

Extrait de La Danse du temps de Régine Chopinot
Association Transverses / danse en amateur et répertoire / appel à projets CN D 

Ils et elle·s ont entre 25 et 75 printemps et travaillent à s’approcher au plus près de l’œuvre originale créé en 1999.  Envers et contre tout, le groupe avec la complicité de Régine Chopinot, éprouve une danse où le temps s’écoule. Ensemble, iels réveillent la mémoire d’une matière en mouvement loin du spectaculaire et traversée par l’image du fleuve. À quelques semaines du jour J heure H de la présentation de ce travail lors de la journée nationale qui réunit tous les groupes ayant bénéficié du programme d’aide du CN D, nous sommes invité·e·s à voir l’une des dernières répétitions.

photo G-sic ©Pierre Planchenault