Description du projet

DANSE – AMATEUR.TRICE.S

Weekend dance

Auguste Bienvenue

sam. 26 & dim. 27 mars 2022

durée 8h sur deux jours

durée 8h sur deux jours

Tarif pour le weekend :
Plein tarif 30€ – Tarif réduit 25€ – Groupe/Jeune 20€ – Carte Manuf’ 25€ – Carte Manuf’ réduit 20€

+ la place de spectacle au tarif auquel vous avez droit (voir par ici)

La Manufacture CDCN

Manufacture de chaussures – Bordeaux

Ouvert à tou.te.s ! Avis aux amateur.trice.s : La danse ça se regarde, ça se vit aussi !

Un temps d’enseignement artistique pour qui veut et rien que pour vous.

Avant ou après un spectacle, chaque weekend dance est une belle occasion de se mettre à danser.  Accordez-vous deux jours pour étirer votre expérience de spectateur.trice et explorer l’univers d’un.e chorégraphe. N’ayez pas de crainte quant à votre niveau, votre âge ou une quelconque expérience de la danse pour participer à ces vrais stages de danse mené par les artistes de la saison et en lien avec l’une des pièces chorégraphiques de notre programmation. Un autre temps consacré avec pour exigence votre seule envie de vous mettre en mouvement.

En relation avec la pièce Traces#

Auguste et Bienvenue sont tous deux burkinabés et ont grandi à Ouagadougou. Ensemble, de 1993 à 2000, ils ont reçu une formation en danse, théâtre, conte et musique aux Bourgeons, une troupe réputée de Ouagadougou et ont connu leurs premières tournées nationales et internationales. Ensemble, à nouveau, ils découvrent la danse contemporaine et s’investissent dans différentes formations proposées à Ouagadougou. Ils amorcent alors un cheminement corporel et chorégraphique singulier, et prennent part à l’effervescence que connaît le milieu de la danse burkinabè en s’engageant dans des démarches de création.
En 2000, Ils créent l’association Art Dèv à Ouagadougou au Burkina Faso pour développer leurs projets et en 2009 l’association Wa Tid Saou à Bordeaux en France. Semblable à un laboratoire de recherche pluridisciplinaire, leur approche mêle musique, discours et contes, arts plastiques et numériques. Forte de son parcours depuis près de 20 ans, la compagnie Auguste-Bienvenue est aujourd’hui à l’origine de 14 pièces chorégraphiques et continue d’explorer et d’inventer une danse organique qui communique avec le public, afin de raconter des histoires de vies et de questionner la complexité des relations entre les hommes.

Photo ©Nestor Da