Description du projet

DANSE

Wo-man + Point Zéro

KAPLAN I Compagnie Amala Dianor

ven. 31 mars – 20h30

60min (la soirée) – tout public

tarif plein 18€ – tarif réduit 15€ – tarif carte Manuf’ 15€ – tarif Carte Manuf’ réduit 8€

Le Haillan

Est-ce qu’une danse est différente quand elle passe du masculin au féminin  ? Le chorégraphe et danseur Amala Dianor a transmis son solo Man-Rec à Nangaline Gomis. Il devient Wo-Man, un portrait hip hop aux courbes enivrantes. Elle arrive tout en bleu, crop top et baggy chic. Au féminin, la danse devient une quête des origines où la cambrure du dos, comme un envol, laisse place à des dissociations de bassin. Les pieds, enfin libres, s’expriment dans des glissements et des accélérations folles. Cette artiste est éblouissante. Wo-Man est une pièce douce. Les halos lumineux dorés et la composition musicale de Awir Leon accompagnent la danseuse dans chaque pas, comme une main tendue qui fait de ce solo un trio pour un corps, du son et de la lumière.

Wo-Man

chorégraphie Amala Dianor / interprète Nangaline Gomis / musique Awir Léon / lumières, régie générale Nicolas Tallec / costume Laurence Chalou / direction déléguée Mélanie Roger / chargée de production Lucie Jeannenot / régisseur son Ugo Raimbault / régisseuse lumière Agathe Geffroy 
/ photos © Romain Tissot

Wo-Man : production Kaplan I Cie Amala Dianor, conventionnée par l’Etat-DRAC Pays de la Loire, la Région Pays de la Loire et la Ville d’Angers. La Cie Amala Dianor est régulièrement soutenue dans ses projets par l’Institut Français et L’ONDA. La Cie bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas depuis 2020. Amala Dianor est actuellement associé à Touka Danses, CDCN de Guyane (2021-2024), au Théâtre de Macon, scène nationale (2022-2024) et membre du Grand Ensemble des Quinconces-l’Espal, scène nationale le Mans (2021-2024) / coproduction Théâtre de la Ville, Paris ; Les Quinconces et L’espal scène nationale le Mans ; Maison de la Danse de Lyon  / Pôle
Européen Création – DRAC Auvergne Rhône Alpes/Ministère de la Culture ; Touka Danses, CDCN Guyane ; Bonlieu Annecy scène nationale / avec le soutien de L’État – DRAC Pays de la Loire ; Ville d’Angers / accueil en résidence Maison de la danse de Lyon ; Les Quinconces et L’espal scène nationale le Mans ; Théâtre Chabrol, Ville d’Angers.

Point zéro est le nom du point de départ des routes de France, devant Notre Dame de Paris. Le point de départ de la vie d’artiste d’Amala Dianor, Johanna Faye et Mathias Rassin est d’avoir commencé à danser il y a 20 ans et plus. Aujourd’hui Johanna Faye codirige le Centre chorégraphique National de Rennes, Amala Dianor danse et chorégraphie, Mathias Rassin est champion du monde de top-rock ! L’objectif de cette pièce est de voir s’ils savent encore s’écouter, se défier en battle. La réponse est oui ! Ils s’amusent beaucoup à décortiquer le corps, à le sectionner. Les temps sont marqués selon la grammaire hip hop contemporaine. Amala Dianor est toujours aussi léger qu’un nuage, Johanna Faye engagée dans chaque muscle et Mathias Rassin solide. Un moment drôle et puissant !

Point Zéro
chorégraphie Amala Dianor / assistant artistique Alexandre Galopin / interprètes Amala Dianor, Johanna Faye, Mathias Rassin / musique Awir Léon / lumières, régie générale Nicolas Tallec / costumes Laurence Chalou / direction déléguée Mélanie Roger / chargée de production Lucie Jeannenot / régisseur son Ugo Raimbault / régisseuse lumière Agathe Geoffroy / photos ©Romain Tissot

Point Zéro
production Kaplan I Cie Amala Dianor, conventionnée par l’Etat-DRAC Pays de la Loire, la Région Pays de la Loire et la Ville d’Angers. La Cie Amala Dianor est régulièrement soutenue dans ses projets par l’Institut Français et L’ONDA. La Cie bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas depuis 2020. Amala Dianor est artiste associé à Touka Danses, CDCN de Guyane (2021-2024), au Théâtre de Macon, scène nationale (2022-2024) et membre du Grand Ensemble

en partenariat avec L’Entrepôt – Le Haillan