Description du projet

Faits et gestes Noe Soulier
faits et gestes Noé Soulier

DANSE

Faits et gestes

Noé Soulier

jeu. 8 octobre –h

durée 60 min

TP –€ – TR–€ – TJ –€

La Manufacture CDCN

chapelle Saint-Vincent – La Rochelle

texte spectacle provisoire

Applaudi sur nombre de scènes européennes, Faits et Gestes ne dévie pas du thème de prédilection de Noé Soulier : la kinésique. D’à-coups secs en saccades fougueuses, les quatre interprètes diffractent un kaléidoscope de gestes, fouillés, répétés, décomposés jusqu’à l’abstraction. S’inscrivant dans l’héritage futuriste, cette pièce aux arêtes vives sera secondée par une musique (jouée live) plus baroque : les oraisons de Bach et Froberger qui offriront, au clavecin, leurs contrepoints à un spectacle qui n’en manque pas, de bons points. 

Concept et chorégraphie Noé Soulier / Avec Lucas Bassereau, Norbert Pape, Nans Pierson et Noé Soulier Clavecin Maude Gratton / Lumière Victor Burel / Production, diffusion, administration Anne-Lise Gobin, Andrea Kerr–Alma Office / ProductionND Productions (Paris)
Musiques Johann Jakob Froberger, Tombeau sur la mort de Monsieur BlanrocherJohann Sebastian Bach, Le Clavier bien tempéré, Livre I, Fugue n°4 en do dièsemineur, BWV 849Johann Jakob Froberger, Lamentation sur la très douloureuse mort de Sa Majesté, Ferdinand le Quatriesme Roy des Romains Johann Sebastian Bach, Le Clavier bien tempéré, Livre I, Prélude n°8 enmi bémol mineur, BWV 853 

Photos © Chiara Valle Vallomini 

Coproduction CND Centre national de la danse ; Festival d’Automne à Paris ; La Place de la Danse –CDCN Toulouse/ Occitanie; PACT Zollverein (Essen);Tanzquartier Wien / Avecle soutien dela Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France –Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide au projet, et du groupe Caisse des dépôts

Organisé par le festival MM – La Rochelle

Le MM Festival –pour « Musique, Mouvement » -propose des concerts, des spectacles et des rencontres autour d’un répertoire alliant musique ancienne, musique classique et création. Sa programmation favorise les croisements avec l’histoire des arts, la littérature, la lutherie, la danse…

Avec une programmation éclectique conçue tel un puzzle artistique, le MM cultive l’art du mouvement et de la rencontre, tout en explorant librement les multiples facettes de la création musicale. Le MM revisite les codes de la musique dite «classique» avec une approche ouverte et créative, favorisant la proximité, la curiosité, le mélange des générations, tout en interrogeant le rapport entre publics et interprètes