Description du projet

DANSE – PROFESSIONNEL.L.E.S

masterclass

Olivia Grandville

lun. 14 mars – 13h-15h30

durée 2h30

Plein tarif 8€ – Tarif réduit 6€ – Groupe/Jeune 5€ – Carte Manuf’ 6€ – Carte Manuf’ réduit 5€

La Manufacture CDCN

Manufacture de chaussures – Bordeaux

Saison après saison le programme de masterclass proposé par les artistes programmés à La Manufacture CDCN s’étoffe. Les participant.e.s se font plus nombreux.ses. Ces temps de pratique pour danseur.seuse.s expérimenté.e.s au contact de chorégraphes aux univers esthétiques variés, constituent autant d’occasions de traverser des matières particulières, et de se frotter quelques heures à la spécificité de ces créateur.trice.s.

programme de toutes les masterclass 2021-22

Olivia Grandville a suivi une formation de danse classique à l’Opéra de Paris dans lequel elle intègre le corps de ballet en 19812. Ses dispositions naturelles l’orienteront plus particulièrement vers l’interprétation du répertoire contemporain (notamment de la nouvelle danse française), qui entrera progressivement dans l’institution dans les années 1980 avec la création de chorégraphies de Dominique Bagouet (Fantasia semplice), Maguy Marin (Les Leçons de ténèbres), Merce Cunningham (Un jour ou deux), et Karole Armitage (Anges ternis). En 1988, elle décide de se consacrer exclusivement à la danse contemporaine, et quitte ainsi l’Opéra de Paris. Elle entre en 1989 dans la Compagnie Dominique-Bagouet, où elle est l’interprète principale des ultimes créations du chorégraphe telles que : Meublé sommairement, So Schnell, Jours étranges et Necesito. C’est à cette époque qu’elle commence à s’investir dans la création de ses propres chorégraphies au sein de la compagnie La Spirale de Caroline. Avec la disparition de Dominique Bagouet en 1992, elle est la cofondatrice des Carnets Bagouet, association qui préserve la transmission des créations de ce très important chorégraphe.
De 1993 à 2003, elle s’oriente définitivement vers la création, au sein notamment de l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône, dont elle est l’artiste associée. Olivia Grandville reçoit en 1996 le prix Nouveau talent de la SACD.
En 2004, elle crée Comment taire, utilisant la captation du geste par caméra vidéo grâce au logiciel Eyes Web en collaboration avec l’IRCAM. Sa pièce Le Cabaret discrépant a été jouée lors du Festival d’Avignon en 2011 et reprit au Théâtre de la Colline à Paris en janvier et février 2013.
Elle est nommée directrice du Centre chorégraphique national de La Rochelle en juin 2021, succédant à Kader Attou.

En relation avec la pièce À l’Ouest