Description du projet

DANSE

The dancing public

Mette Ingvartsen

mar. 21 mars – 19h30

70 min – tout public

Gratuit pour les étudiant·e·s et le personnel de l’Université (Réservation nécessaire)
Tarif pour les personnes extérieures : 8€

Pessac

Danser jusqu’à la folie, cela peut paraître léger, cela a souvent été très grave. Dans ce spectacle contagieux, Mette Ingvartsen expose sur un fond de techno enivrante des cas de « dansomanie » dans l’histoire, montrant, que oui, il y a un lien entre la folie et la danse. Avec The Dancing Public, le symptôme est agréable, c’est la  liberté qu’offre la désinhibition. La danseuse infatigable domine le rythme, contrairement à nous tous, elle ne se laisse pas envahir. La pièce n’est pas une soirée entre amis, elle dénonce l’objectivation des femmes désignées comme démentes. Et notre folie, assumée, est de nous mettre à danser, à communier ensemble dans un geste qui justement n’a rien de fou. La pièce rappelle que partager le mouvement est humain. 

concept & performance Mette Ingvartsen / lumière Minna Tiikkainen / scénographie Mette Ingvartsen & Minna Tiikkainen / arrangements musicaux Mette Ingvartsen & Anne van de Star  / costumes Jennifer Defays / dramaturgie Bojana Cvejić / traduction du texte Gilles Amalvi / directeur technique Hans Meijer / technicien son Anne van de Star / management Ruth Collier / production & administration Joey Ng / musique Affkt feat. Sutja Gutierrez, Scanner, Radio Boy, LCC, VII Circle, Kangding Ray, Paula Temple, Ron Morelli, Valanx, Anne van de Star / photos © Marc Domage © Jonas Verbeke © Hans Meijer

• production  Great Investment vzw / avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre du programme New Settings Program, Bikubenfonden / coproduction PACT Zollverein (Essen), Kaaitheater (Bruxelles), Festival d’Automne (Paris), Tanzquartier (Vienne), SPRING Performing Arts Festival (Utrecht), Kunstencentrum Vooruit (Gand), Les Hivernalles (Avignon), Charleroi danse centre chorégraphique de Wallonie – Bruxelles, NEXT festival, Dansens Hus Oslo / résidence de création Kunstencentrum Buda (Courtrai) / avec l’aide des Autorités flamandes, le Conseil danois des arts et la Commission communaitaire flamande (VGC)

en coréalisation avec le service culture de l’Université Bordeaux Montaigne